Copyright 2024 - AdlC - CdP

Vote utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Index de l'article

Accueil de Jean-Marie Allard, place du champ de foire, à Bourganeuf

Exposé sur les Templiers et les Hospitaliers dans la Creuse

 

ll est parfois difficile pour le non-spécialiste de faire la différence entre Templiers et Hospitaliers. Les deux institutions sont ce que les historiens appellent des « ordres religieux militaires» (ou « ordres militaires »). C'est-à-dire que ce sont des ordres religieux dont les membres combattaient les armes à la main les ennemis de l'Église. Leur origine remonte aux croisades.
L'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, dit aussi l'Hôpital, est le plus ancien. Il provient d'un hôpital fondé  au XIe siècle à Jérusalem. Après la prise de celle-ci par les croisés en 1099, il se transforme en ordre religieux reconnu officiellement par le pape en 1113. Il a à ses débuts des activités  uniquement hospitalières (d'où son nom). Par la suite, il va se militariser, tout en gardant une fonction caritative. Il existe encore de nos jours sous le nom d'ordre de Malte, qui se consacre à des actions humanitaires.
Les Templiers ont été fondés en 1120 par un chevalier champenois, Hugues de Payns, qui voulait assurer la protection des pèlerins se rendant en Terre sainte prier sur le tombeau du Christ. C'est le premier ordre strictement militaire, même s'il accordait l'hospitalité aux pauvres et aux voyageurs, comme devait le faire tout ordre religieux. Il est reconnu par le pape en 1129. Après sa suppression en 1312 par le pape Clément V, suite au procès et aux attaques lancées par le roi de France Philippe IV le Bel, ses possessions sont remises à l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.
 Leurs activités semblables et leur organisation proche ont fait que le grand public a souvent tendance à les confondre. Ajoutons à cela que la plupart des maisons templières sont  devenues hospitalières et que certains auteurs ont confondu  plus ou moins consciemment les deux ordres (le mot « Templier» excite encore - faussement - les imaginations), il est alors facile de s'y perdre.

Retenons que ce sont deux ordres religieux différents qui remplissaient des miSSIOns complémentaires au sein de l'Église médiévale. L'un, le Temple, a fini tragiquement, l'autre, l'ordre de Saint-Jean, perdure en ayant retrouvé sa mission hospitalière originelle.


BOURGANEUF:
Aujourd'hui chef-lieu de canton du département de la Creuse, Bourganeuf (Bourguet neuf) doit son développement à l'installation à la fin du XII" siècle des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. En 1427 au plus tard, Bourganeuf devient le siège du grand prieuré d'Auvergne, circonscription territoriale de l'ordre couvrant la France centrale, qui fut transféré à Lyon en 1750.  Cette activité administrative explique l'expansion de la cité.
Bourganeuf conserve d'importants vestiges de cette période faste: les bâtiments conventuels (aujourd'hui l'hôtel de ville), l'église Saint-Jean (XIIe_XVe siècle), classée Monument Historique en 1911, les tours Lastic et Zizim. Cette dernière, inséparable maintenant du paysage de la ville, a été construite  de 1484 à 1486 pour recevoir Zizim, prince turc candidat malheureux à la succession de l'Empire ottoman. Vaincu par son frère Bajazet, Djem (connu en Occident sous le nom de Zizim) se réfugie en 1482 à Rhodes chez les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Le grand maître de l'ordre est alors Pierre d'Aubusson (1423-1503), seigneur marchois. Celui-ci transfère son prisonnier loin du théâtre des opérations, près de ses propriétés familiales. Otage, victime de la politique, il restera dans sa tour-prison de juillet 1486 à novembre 1488. Remis ensuite au pape, il meurt à Naples en février 1495, âgé de 35 ans mais ce n'est qu'en 1499 que le corps du prince est inhumé dans le mausolée familial à Bursa (Brousse, Turquie).

 

Vous n'avez pas le droit de mettre des comentaires
You have no rights to post comments

Nous avons 4272 invités et aucun membre en ligne

f t g m

Recherche sur le site

Calendrier des évènements:

Mai 2024
D L Ma Me J V S
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

Connexion